Le Cercle d’Or est une série de lieux relativement proches de la ville de Reykjavik faisant partie des étapes incontournables d’un séjour en Islande. Le parcours propose des geysers en éruption, des cascades qui coupent en deux des champs de verdure ainsi que des parcs nationaux historiques qui portent les marques de la présence de l’île sur la rencontre entre deux plaques tectoniques.

L’Islande étant un pays du Nord, il est donc important de déterminer la période de votre séjour, car la nature aura des aspects bien différents si vous venez en juin ou en janvier. De façon générale, la verdure est plus visible en été, l’hiver présente une neige immaculée et les chutes d’eau sont plus spectaculaires au printemps.

Quelle que soit la période que vous choisirez, découvrez les trois sites les plus célèbres du Cercle d’or que vous ne devez pas manquer.

1. Le parc national de Thingvellir : au cœur de l’activité sismique islandaise

Point de rencontre des plaques tectoniques nord-américaines et eurasiennes, le parc national de Thingvellir est marqué par des millénaires d’activités géologiques qui ont formé une vallée colossale parsemée de rivières et de chutes d’eau et au sein de laquelle se trouve le plus grand lac du pays : le Thingvallavatn. En visitant le site, vous pourrez constater par vous-même les effets de l’activité sismique depuis des millions d’années, qui ont creusé des crevasses spectaculaires.

Le parc est idéal pour le camping, la randonnée, la pêche et l’équitation.

En outre, c’est à Thingvellir dans le Cercle d’or qu’est né au 10e siècle le tout premier parlement du monde : l’Althing. C’est pourquoi le nom du parc se traduit littéralement par « les plaines du Parlement ».

2. Séjournez au milieu des geysers de la vallée de Haukadalur

Cette vallée du Cercle d’or est célèbre pour la présence en son sein du parc géothermique de Geysir, qui a donné son nom au phénomène si typiquement islandais des geysers. Si celui-ci n’est pas totalement endormi, il n’entre en activité que très rarement, parfois une fois tous les dix ans. Il faudra se rendre juste à côté pour voir le geyser le plus spectaculaire du pays : Strokkur, dont les éruptions ont lieu toutes les cinq minutes.

3. La chute de Gullfoss : trésor du Cercle d’or

littéralement « la chute d’or », Gullfoss est la chute d’eau la plus célèbre du pays. Il s’agit en fait de deux cascades successives de 30 mètres de hauteur, dont la dernière vient se jeter dans un ravin étroit. Si vous la visitez au printemps ou en été, il est fort possible qu’un magnifique arc-en-ciel soit visible juste au-dessus. Non, les images que vous trouverez sur le web n’ont pas été retouchées, cet endroit existe vraiment ! Au cours du 20e siècle, des industriels ont réfléchi à une utilisation éventuelle de la chute d’eau pour générer de l’électricité. Une telle entreprise, qui aurait défiguré l’endroit, a bien heureusement été abandonnée, et Gullfoss est désormais un site protégé.

Le Cercle d’Or : une terre de découverte

S’il est possible de visiter l’ensemble des sites importants du Cercle d’or en une journée en partant de Reykjavik, il vous faudra bien évidemment posséder un moyen de locomotion.  Nous vous conseillons de prendre votre temps, et pourquoi pas, de vous arrêter pour une nuit ou deux dans la jolie ville d’Hveragerði, dont les nombreuses sources chaudes sont nettement plus accessibles que celles entourant la capitale islandaise.

Pour la découverte de l’Islande, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour toute question sur la location d’un véhicule et sur les conditions routières de l’île.

Les commentaires sont fermés.